Ligue des Champions

Paris SGManchester United
Le regard de Gasset sur la défaite

Ligue des Champions

Paris SGManchester United
Le regard de Gasset sur la défaite

Publié le 09 Mars 2019 à 15h16 par Jean-Christophe
L'entraineur Stéphanois Jean-Louis Gasset a donné son avis sur la terrible élimination du PSG en C1 face à Manchester United.
En conférence de presse, l'ancien adjoint de Laurent Blanc au PSG a lâché : "J'ai regardé le match contre Manchester, bien sur, vous ne pensez quand même pas que je regardais Mimi Mathy. J'étais malheureux. Après le 2-0 de l'aller, j'imagine la détresse, surtout dans ces conditions, mais des erreurs comme ça, c'est impossible çà ce niveau-là."

Depuis le départ du duo Blanc-Gasset, le PSG n'a plus atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions.

caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 21799 - 09 Mars à 17h11
il a subit des revers avec blanc, mais jamais autant d'humiliation...
Avatar de cmai cmai 14771 - 10 Mars à 00h51
Ce qui serait super c est que des erreurs comme ça ce soit impossible à reproduire pour Paris. Allez, au boulot
 
levrai 3224 - 10 Mars à 09h31
hélas Avatar de cmai cmai. Même Tuchel que je trouve bien, était tout sourire extasié dans l'avant-match comme si PSG était déjà qualifié; c'est ça le mal français qui a infesté le pauvre Allemand (sans discrimination car j'aime la rigueur réputée discrète des Allemands). Les Français, NOUS, nous oublions qu'il ne faut pas VENDRE LA PEAU DE L'OURS AVANT DE L'AVOIR TUE ou encore, NOUS cigales MDR
 
Avatar de cmai cmai 14771 - 10 Mars à 11h19
On s'est vu déjà qualifiés contre une équipe vraiment pas au niveau. Cela ne remet pas en cause, d'après moi, le formidable talent de la plupart de nos joueurs. Cela remet en cause le mode de préparation mentale avant ces matches à forts enjeux. J'espère que Tuchel en tirera la leçon, lui qui a su prouver lors des matches de la phase retour de qualification qu'on pouvait avoir une équipe de guerriers au bon moment. Tout n'est donc pas à jeter à Paris, loin s'en faut. Encore un peu plus de professionnalisme, un milieu renforcé et un recrutement pour préparer la sortie en fin de contrat de nos trentenaires