Ligue des Champions

Atalanta BergameParis SG
Comment Paris va faire sans certains cadres ?

Ligue des Champions

Atalanta BergameParis SG
Comment Paris va faire sans certains cadres ?

Publié le 06 Août 2020 à 17h24 par Ted75 | Photo : Panoramic
Le PSG va peut-être devoir se passer de quelques joueurs majeurs face à l'Atalanta mercredi prochain. Comment Tuchel peut organiser son équipe désormais ?
4-4-2, 4-3-3 ? Les incertitudes et suspensions empêchent Thomas Tuchel de travailler sereinement en ce moment. A voir son attitude ces derniers temps, nul doute que l'Allemand est agacé des multiples coups de théâtre qui surviennent chaque semaine. Mais l'équipe reste compétitive. A condition qu'il n'y ait pas d'autres contretemps.

Après Kylian Mbappé Mbappé, Verratti


Alors que le ciel semblait bleu durant la préparation, il a viré au gris à partir du 24 juillet dernier. Face à St Etienne, en finale de Coupe de France, Kylian Kylian Mbappé Mbappé a ainsi été victime d'un gros tacle de Loïc Perrin et souffre d'une entorse de la cheville droite. S'il récupère bien, il manque forcément de compétition. Et Tuchel semblait peu confiant, l'Allemand déclarant qu'il sera au mieux remplaçant mercredi prochain.

La nouvelle tuile est donc arrivée mercredi avant le match contre Sochaux. RMC, puis d'autres médias ensuite ont annoncé le quasi-forfait de Marco Marco Verratti Verratti pour un coup pris à l'entraînement (voir ci-dessous). L'Italien, victime d'une contusion au mollet, est donc lui aussi très incertain et ne débutera vraisemblablement pas face au club italien. De quoi redistribuer les cartes.


Des latéraux en manque de rythme


Ce qui semble sur, c'est que le PSG s'avancera bien en 4-3-3. A la fois pour apporter plus de densité au milieu face au milieu fourni de l'Atalanta, mais également pour protéger une défense pas souvent sereine. L'arrière-garde, justement, devrait être sans surprise. A gauche, Juan Bernat a livré un match de reprise encourageant face à Sochaux mercredi. L'Espagnol a souvent été décisif en Ligue des champions et Tuchel l'apprécie. Il pourrait prendre un risque et le titulariser le 12 aout prochain.



A droite, l'incertitude reste de mise puisque Thilo Kehrer, entré vendredi dernier en finale de Coupe de la Ligue, n'a pas pu parfaire sa condition physique face à Sochaux puisqu'il était absent. Touché à la hanche face à St Etienne, l'Allemand part toutefois favori pour occuper ce poste aux dépens de Colin Colin Dagba Dagba, trop tendre.

Les latéraux risquent donc d'être à court de rythme. Heureusement, pour l'instant, que la charnière centrale est compétitive. Presnel Kimpembe et Thiago Silva ont ainsi montré des gages de solidité. Avec devant eux un Marquinhos qui peut s'avérer intéressant au poste de sentinelle. Pour protéger à la fois la défense et apporter une solution simple à la relance. Reste le milieu et l'attaque...

L'option Herrera




En l'absence de Marco Verratti Verratti, Kylian Mbappé Mbappé, diminués, et de Angel Di Maria Di Maria, suspendu, Tuchel n'a pas 1000 solutions. Aux postes de relayeurs, Idrissa Gueye et Ander Herrera peuvent être ainsi complémentaires. Le volume du jeu du Sénégalais, même s'il est en méforme actuellement, peut faire du bien, alors que l'intelligence de l'Espagnol peut apporter une vraie solution de relais à ses partenaires.

Leandro Leandro Paredes Paredes ne peut évoluer qu'en sentinelle et la solution paraît donc à écarter. Devant, Neymar est évidemment incontestable. A ses côtés, Mauro Icardi, qui devrait reprendre l'entraînement collectif samedi, paraît lourd sur ses appuis et pas vraiment affuté. Mais l'Argentin reste un redoutable finisseur et a souvent marqué face à l'Atalanta avec l'Inter.



Reste le poste d'ailier droit. Pablo Sarabia a rarement déçu avant le confinement lorsque l'on a fait appel à lui. Mais l'Espagnol semble souffrir ces derniers temps. Après un début de préparation prometteur, il a accusé le coup physiquement face à St Etienne et contre Lyon. Mais son repli efficace et ses déplacements seront précieux pour l'équilibre de l'équipe. Surtout qu'il n'a pas de concurrents, Julian Julian Draxler Draxler ayant grandement perdu du crédit depuis un certain temps.

Jouer sans avant-centre, une possibilité ?


Il y a également une solution qui paraît osée : jouer sans avant-centre. Mauro Mauro Icardi Icardi, on l'a vu ces derniers temps, n'a pas paru très utile pour le collectif, avec seulement 9 ballons touchés en une heure de jeu lors de la dernière finale de Coupe de la Ligue face à Lyon. Inutile en appui, l'Argentin a erré comme une âme en peine à la pointe de l'attaque.

Tuchel pourrait ainsi se priver de lui et privilégier le jeu court. Dans un 3-5-2 (à gauche ci-dessous) ou un 4-3-3 (à droite). Soit en incorporant Leandro Paredes Paredes pour apporter du muscle au milieu et aussi offrir plus de libertés aux latéraux. Ou alors aligner l'irrégulier Julian Draxler Draxler pour épauler  Neymar Neymar, en faux neuf, et Pablo Sarabia Sarabia à droite. Une solution évidemment qui vient de l'imagination de votre serviteur mais qui serait à étudier de près.

Votre avis - Reims-PSG (0-2), que retenez-vous ? 00

caractères restants