Ligue des Champions

Paris en quarts, ça coince souvent

Ligue des Champions

Paris en quarts, ça coince souvent

Publié le 12 Août 2020 à 13h20 par Ted75 | Photo : Panoramic
Mercredi, le PSG va donc enfin disputer un quart de finale de Ligue des champions, pour la première fois depuis 2016. A ce stade de la compétition, le club parisien a souvent connu des mésaventures.
Le format de la compétition est certes particulier, avec un match unique, mais les précédents quarts de finale de C1 du PSG ne lui ont pas souvent réussi. Au total, le club en a disputé 5 pour... 4 éliminations et 1 seule qualification en 1995. Avec, à chaque élimination, cette impression d'être passé tout près du but.

Barça, Chelsea, Manchester City : autant de regrets


En 2012-2013, c'était le grand retour de Paris dans la plus belle des compétitions. Sous la houlette de Carlo Ancelotti, les Parisiens réalisent de bonnes performances face à Porto (2-1) ou encore à Valence (1-2). En quarts, c'est le grand Barça qui se dresse sur la route des partenaires d'Ibrahimovic. Et les regrets seront davantage au retour qu'à l'aller.



Car au Parc, les joueurs de la capitale tombent sur un Barça chirurgical. Malgré une première demi-heure intéressante, marquée par trois belles occasions, ils vont être calmés par le but de Messi, servi par une passe magique de Dani Alves. Paris égalise toutefois par Ibrahimovic, certes hors-jeu. Mais Xavi redonne l'avantage sur penalty à quelques minutes de la fin. Les joueurs semblent à bout de souffle mais sur un dernier effort, Matuidi égalise d'un tir mal jugé par Victor Valdes.



2-2, l'espoir reste de mise. D'autant qu'au Camp Nou, les Parisiens livrent une grosse première période, avec un duo Motta-Marco Verratti Verratti impérial au milieu. Après la pause, à la suite d'une récupération efficace des deux hommes, un contre emmène Ibrahimovic à lancer Pastore, buteur en bout de course (0-1). L'exploit est en marche. Mais l'entrée de Messi, pas titulaire car diminué, va glacer le sang parisien. Après une belle accélération de l'Argentin, Pedro égalise et met fin à l'aventure parisienne...

Le but de Pastore vu du banc


Chelsea, l'autre douloureux souvenir


Au printemps 2014, Paris croit enfin passer un palier. En quarts, Chelsea se présente et s'incline 3-1 au Parc à l'aller au terme d'un match intense ponctué par le 3e but splendide de Pastore (voir ci-dessous). Mais au retour, Paris déjoue. Sans Ibrahimovic, blessé durant l'aller, les Parisiens se liquéfient. Edinson Cavani Cavani se procure, en vain, deux grosses occasions alors que le score est de 1-0 pour les Blues.



La seconde période est donc tendue et s'achève sur cette frappe manquée d'Azpilicueta qui arrive sur Demba Ba, buteur en renard des surfaces à quelques minutes de la fin. Grand supporter du PSG, l'attaquant de Chelsea s'est mué en bourreau de son club de cœur.



Impuissant en 2015, pris par l'extra-sportif en 2016


La marche était sans doute trop haute en 2015 avec un quart disputé face à un Barça guidé par sa MSN (Messi, Suarez, Neymar). Amputé de pas mal d'éléments à l'aller, avec la blessure très tôt au match aller de Thiago Thiago Silva Silva, Paris a perdu les deux manches sans combattre (1-3/0-2). Sans aucun regret. L'année d'après, en revanche, c'est l'environnement qui a gâché l'aventure.



Après le scandale Periscope signé Aurier, le défenseur ivoirien est réintégré à la surprise générale et se retrouve même titulaire lors du quart aller de C1 face à Manchester City. Bien que buteur en filou, Ibrahimovic rate de grosses occasions, dont un penalty. Cela n'empêche pas Paris de mener 2-1 après la pause grâce à Rabiot. Sauf qu'une erreur conjuguée de Thiago Thiago Silva Silva et... Aurier donne le 2-2 à City, qui finira par se qualifier au retour grâce à De Bruyne (1-0). Un match rendu célèbre par le 3-5-2 testé par Laurent Blanc alors qu'il a toujours joué en 4-3-3 jusque-là...
Votre avis - Neymar/Alvaro, à quoi vous attendez-vous ? 02

caractères restants